paternekraidi

DJ Arafat a tiré sa révérence, molo molo pour ses obsèques

DJ Arafat a rendu l’âme le lundi 12 août 2019 à la suite d’un accident. Du vendredi 30 au samedi 31 Août 2019 se dérouleront ses obsèques dans la capitale économique de la Côte d’Ivoire. Face à la grande affluence des fans, nous lançons un appel à tous les chinois à cultiver un esprit de discipline.

J’ai décidé de partager ma modeste réflexion dans l’organisation des obsèques d’Arafat Dj à tous les chinois, les fans du Daïshikan, le roi du coupé décalé, le Yôrôbô, le commandant Zabra. Le départ prématuré d’un être humain fait mal et même très mal. Les images des personnes en pleurs démontrent l’amour de la jeunesse pour cet artiste émérite.

Aujourd’hui, nous savons que la jeunesse partout dans le monde lors des grands évènements, lorsqu’elle se retrouve en extase fait preuve d’indiscipline. En France, en Algérie, en Chine et les Ivoiriens sombrent aussi très souvent. Tous les chinois rêvaient d’un grand hommage dans un grand espace puisque ce sont des millions de fans à travers le monde. L’Etat ivoirien a accepté d’offrir le Stade Félicia. Le monde, il y en aura au-delà des 35 000 places du stade…

Quelles que soient les mesures de sécurité adoptées, seule la discipline garantit leur efficacité. Or les actes de vandalisme sont provoqués par l’excès de l’alcool, la drogue, le désir de dérober. La place Ficgayo a été le théâtre de vols et de casses lors des obsèques de Dezy Champion. Récemment, le FEMUA 2019 à l’INJS a fleuré la catastrophe. Il a fallu la ténacité d’Asalfo pour ramener les esprits échauffés. Le 29 mars 2009 lors de la rencontre Côte d’Ivoire –Malawi, 19 supporters ont perdu la vie lors d’une bousculade en forçant le passage. A la veille du nouvel an 2013, une soixantaine de personnes venues assister au lancement des feux d’artifices n’ont pas goûté à la nouvelle année.

De ma position je ne suis pas le plus parfait de ce monde mais en tant qu’homme de média, nous avons mission de rappeler les faits passés afin qu’ils ne se reproduisent plus. J’interpelle mes frères et sœurs chinois à adopter un esprit de calme et de discipline. Si le stade est plein, des écrans géants ont été prévus autour du stade. Contente-toi de ça. Respecte scrupuleusement les ordres des forces de défense et de sécurité.  J’espère qu’aucun point d’alcool ne sera installé aux alentours du stade. C’est de là que partent la tentation.

Pour finir, rien n’est impossible à Dieu, Maître de tout. Les leaders religieux doivent porter en prière ces moments à Dieu.


Les aires protégées en Côte d’Ivoire, poumons de la biodiversité

La Côte d’Ivoire est dotée d’un patrimoine riche et diversifié dans le domaine de la biodiversité. Les aires protégées ont permis de conserver ce patrimoine depuis plusieurs décennies, ici nous vous présentons leur importance et la liste des aires protégées. Trois d’entre elles sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité. Les chiffres indiquent 232 espèces de mammifères, 712 espèces d’oiseaux, 134 espèces de reptiles et plus de 4 800 espèces de la flore forestière ouest-africaine.

Parc national du Banco – image Flickr de Carsten ten Brink CC

Une aire protégée (AP) est, selon la définition de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), « un espace géographique clairement défini, reconnu, dédié et géré, par des moyens légaux ou autres, afin de favoriser la conservation à long terme de la nature et des services éco-systémiques et des valeurs culturelles qui y sont liés ». A ce titre, elle assure la pérennité des spécimens de faune et de flore, la conservation durable de la biodiversité au profit des populations actuelles et des générations futures. Elle fournit un grand nombre de services éco-systémiques bénéfiques aux populations, parmi lesquels : la recharge de la nappe phréatique, la production d’oxygène grâce à la photosynthèse des végétaux, l’absorption ou la séquestration du carbone, réduisant ainsi les gaz à effet de serre, l’offre d’un cadre d’activités sportives, d’écotourisme et de récréation du public, la préservation des valeurs culturelles et cultuelles, etc.

Créé par le décret N° 2002-359 du 24 Juillet 2002, l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR), structure sous tutelle du ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MINEDD) a pour objectif de préserver et valoriser un échantillon représentatif de la diversité biologique nationale, et maintenir les processus écologiques dans les aires protégées de façon durable. Cet objectif découle du programme cadre de gestion des aires protégées (PCGAP) identifié en 1996 suite à un bilan-diagnostic du secteur des parcs nationaux et réserves naturelles de Côte d’Ivoire.

Près de la rivière Comoé – CC

Plusieurs initiatives sont mises en place pour soutenir l’OIPR dans ses actions. Le projet de protection de la biodiversité du parc national de la Comoé, le projet de gestion intégrée des aires protégées de Côte d’Ivoire (PROGIAP-CI).  La Côte d’Ivoire n’est pas en marge des opportunités d’envergure internationale. C’est le cas du programme BIOPAMA (programme pour la biodiversité et la gestion des aires protégées).

Il porte sur l’acquisition d’équipement et de réhabilitation d’infrastructures du parc national de la Comoé (Nord de la Côte d’Ivoire). Il assure également le financement des actions de surveillance et de suivi écologique pour une meilleure sauvegarde de la faune et de la flore du parc. Le projet de gestion intégrée des aires protégées de Côte d’Ivoire (PROGIAP-CI) avec pour site pilote le Parc national du Banco (Sud de la Côte d’Ivoire). Ce projet vise l’aménagement et la valorisation touristique du parc national du Banco. Dans ce cadre, des aménagements sont réalisés avec la réhabilitation des pistes, l’acquisition d’équipements divers et le développement d’activités en faveur des populations riveraines.

Parmi, les sites naturels, trois d’entre eux sont inscrits au patrimoine mondial de l’Humanité. il s’agit du parc national de la Comoé (1983), le parc national de Taï (1982), la réserve naturelle intégrale du mont Nimba (1981,1982).

Plus bas, la liste des parcs nationaux et réserves naturelles.

Parc national TaÏ – CC

PATRIMOINE NATUREL

Un réseau de 14 aires protégées

  • 8 parcs nationaux (1 732 100 ha)

-Parc national de la Comoé

-Parc national de Taï

-Parc national de la Marahoué

-Parc national du Mont Péko

-Parc national d’Azagny

-Parc national du Mont Sangbé

-Parc national du Banco

-Parc national des Îles Ehotilé

  • 4 réserves partielles (236 130 ha)

-Réserve du haut Bandama

-Réserve de faune d’Abokouamékro

-Réserve naturelle intégrale du Mont Nimba

-Réserve de Lamto

  • 1 réserve intégrale
  • 1 réserve scientifique

2 100 000 ha soit 6,5% du territoire national

Parmi ces aires protégées :

  • 2 Réserves de Biosphère (PNTaï, PN Comoé)
  • 3 sites du Patrimoine Mondial (PNTaï, RN Nimba, PNComoé)
  • 1 site RAMSAR (PN Azagny).

Potentiel biologique

  • 232 espèces de mammifères
  • 712 espèces d’oiseaux
  • 134 espèces de reptiles
  • Plus de 4 800 espèces de la flore forestière ouest-africaine

En somme, la stratégie de protection et de gestion participative des parcs nationaux et des réserves naturelles accorde une place prépondérante aux mesures riveraines, à savoir l’ensemble des initiatives visant à susciter l’autopromotion et le développement local au sein des communautés vivant à la périphérie de nos aires protégées.

 


L’Apôtre Professeur TCHOTCHE Mel Félix fait la promotion du Bonheur partagé dans cinq livres

Djorogobité 2 (Abidjan-Cocody), au siège de l’Eglise Harriste, l’Apôtre Professeur TCHOTCHE Mel Félix, le président, a procédé à la dédicace de cinq œuvres. C’était en présence de TRAORE Sékou, représentant d’ Amazon en Afrique, en charge des pays francophones et anglophones avec pour siège au Burkina-Faso, le représentant d’Harmattan Côte d’Ivoire, plusieurs invités et la communauté harriste.
Cinq livres spiritualo-religieux à dimension sociale et fondés sur le Bonheur Partagé, c’est ce qui ressort des résumés de ces bibliothèques laissés à la génération future par l’écrivain émérite. Cela fait plusieurs décennies que certains de ces manuscrits ont été produits. Il a fallu attendre 2018 pour qu’ils soient édités à compte d’auteur sur le site du géant américain  »Amazon ». Aujourd’hui avec Harmattan Côte d’Ivoire, les ouvrages sont disponibles sur les bords de la lagune ébrié (Abidjan).

série de dédicace. CP: Kraidi Paterne

« Ma Marche avec Israël, une Grâce pour le Bonheur Partagé, Belle épopée du Silence Spirituel, Espérance pour une Afrique au Bonheur Partagé, L’Ultime Alliance ou la Pâque Nègre, Building sur Fondation de Sable », ce sont les cinq ouvrages de celui qu’on appelle le miraculé de la parole, TCHOTCHE Mel Félix. Plusieurs sujets touchant les domaines de la vie sont abordés et ont un caractère autobiographique. L’auteur veut faire comprendre à ses lecteurs le mystère de l’Amour de DIEU en ces moments eschatologiques. Pour lui c’est un leg de son patrimoine spirituel . Pétri de savoir, il affirme que sa plume n’est que pure grâce de DIEU.  » j’écris mes livres sans brouillon, sans manger pendant des jours », clame t-il. Les ouvrages de l’auteur se joignent à ces milliards de manuscrits écrits dans ce monde pour montrer à l’homme et à l’Afrique qu’il n’est pas  »un voyageur sans bagage ».  » Dans le cadre de  »Ma Marche avec Israël, une Grâce pour le Bonheur Partagé  », je décide de me pencher avec tout mon cœur heureux sur la dimension de la réalité de mon rapport à Israël dans les temps et les espaces programmés par DIEU, mon Créateur qui est Amour. Je vous en recommande non seulement la lecture et la méditation de foi, mais aussi et surtout d’en manger la substance foncière qui redonne courage, patience, espérance et comme cerise sur le gâteau, la Vie en abondance. »
Alors, de quoi souffre l’Afrique pour qu’elle végète aussi pernicieusement ? , la réponse se trouve dans  »Espérance pour une Afrique au Bonheur Partagé  ». Un bijou selon certains lecteurs qui retrouvent en ce livre la solution pour soigner l’Afrique sombrant dans ses maux.

L’auteur laisse un message à une lectrice. CP: Kraidi Paterne

Biographie de l’Auteur
TCHOTCHE MEL FELIX né en 1945 à Dimbokro, a eu la grâce du Divin Créateur de recouvrer la parole à l’âge de 06 ans, de recevoir son premier message d’En Haut : ‘’Caoutchouc’’, tremplin pour sauter le CP1, d’être appelé dès l’âge de 10 ans à conduire de grands adultes à rechercher DIEU, et finalement à connaître une vie de Bonheur Partagé. Enseignant et Educateur du cycle primaire au cycle supérieur, l’expérience anticonformiste et extraordinaire de son destin l’a amené à grimper parallèlement les marches cognitives et professionnelles. Il est nanti d’un DUT en Psychologie Appliquée et Psychotechnique et d’un D.C.P (Diplôme de Conseiller Psychologique), d’une Licence en Science de l’Education de l’Université de Caen (France), d’un Doctorat en Théologie de l’Association des Théologiens d’Afrique dont il est le Vice-Président. Au Plan de l’enseignement : Il a concomitamment occupé les fonctions de professeur de Musique, d’Histoire-Géographie, de Français des Lycées et Collège, de Professeur de Psycho Pédagogie des CAFOP Supérieurs, de Psychologie et de Psycho Pédagogie des Inspecteurs d’Enseignement Primaire, de Professeur des Sciences de l’Education pour réformer des Professeurs Certifiés de l’ENS (Ecole Normale Supérieure d’Abidjan),… Au Plan de la Direction Centrale, Il a servi à la Direction de l’Enseignement Primaire et de la Télé Educative, à la Direction de l’Action culturelle, au cabinet du Ministère des affaires Culturelles ; de la Jeunesse et des sports… Il est conférencier national et international traitant de sujets d’ordre spirituel, social, socio-économique, social, environnemental, anthropo-historique, théologiques, etc. TCHOTCHE MEL Félix, Apôtre du CHRIST, est un serviteur de DIEU engagé à défendre les choses de JÉSUS-CHRIST pour le Royaume des cieux. Sa détermination et sa passion pour CHRIST lui ont valu des persécutions dont la prison qui représente pour lui un tremplin pour le Salut.
Je vous laisse déguster quelques extraits des œuvres mais n’oubliez pas de vous en procurer.
« Les nombreux, horribles et morbides clichés que nous offre de voir et de vivre, non seulement les médias mais également le vécu quotidien en Afrique et dans le reste du Monde, me conduisent à pratiquer, dans un paradoxe saisissant fait à la fois de grande douleur et d’indestructible sentiment de confiance et d’espérance, l’Afrique en agonie profonde. »
 »Espérance pour une Afrique au Bonheur Partagé »
»En fait, dès mon tout jeune âge c’est-à-dire dans les années 1950, j’entendais parler d’Israël dans le milieu chrétien dans lequel je baignais. Alors Israël me paraissait clairement à l’esprit n’être pas sur la terre mais au ciel avec, déjà célèbres pour moi, ses villes que sont : Bethléem, Nazareth et Jérusalem. Aussi, cette perception des choses me donnait-elle de penser pouvoir un jour me retrouver là haut pour y vivre dans la joie avec DIEU »
 »Ma Marche avec Israël, une Grâce pour le Bonheur Partagé  »


Le Climackathon 2018 a dévoilé les efforts de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre les changements climatiques tout en laissant d’énormes solutions pour d’autres défis


les panélistes en plein débat CP: Climackathon

Les effets du changement climatique ne laissent personne indifférent. A cet effet, l’Agence Française de Développement (AFD) a organisé la 2ème édition du Climackathon les 27 et 28 septembre 2018. Retour sur les activités.

Tout est parti de la plateforme en ligne www.climackathon.org sur laquelle plusieurs communicants, spécialistes, éco citoyens et bien d’autres acteurs ont contribué sur divers sujets concernant les changements climatiques. Pour cette édition les réflexions ont tourné autour du thème : La Côte d’Ivoire face aux changements climatiques: Etat des lieux et Solutions ».

Que nous dit l’AFD dans son apport sur la thématique

Emmanuel Deboise Directeur AFD Côte d’Ivoire CP: Climackathon

Organisateur principal de ce merveilleux projet, L’AFD est très bien impliqué dans la préservation d’un environnement sain. Selon Emmanuel Deboise ,Directeur de l’ AFD Abidjan, les financements de l’institution financière française visent à renforcer la stratégie bas carbone. Les pays partenaires à l’AFD peuvent bien témoigner de ce fait. Au titre de l’année 2017. L’ AFD a déployé 5 milliards  de FCFA pour sa stratégie climat. Les initiatives se perçoivent dans les énergies renouvelables, transports urbains collectifs, préservation de la biodiversité etc.

La Côte d’Ivoire n’affirmera pas de si tôt qu’elle est mal logée au niveau des aides financières de l’Agence Française de Développement. C’est le C2D qui fait sa force. Les 5 ans ont été célébrés récemment. Carole Piquet, chargé de programme a égrené un certain nombre d’actions en lien avec le climat. Les ressources du C2D (Contrat de Désendettement et de Développement) servent à des projets de préservation des aires protégées en Cote d’Ivoire. Il faut citer le Parc d’Assagny, le parc du mont Sangbé. Et ce par le biais de la fondation des parcs et réserves qui oeuvre en étroite collaboration avec l’AFD. Le C2D a financé également une cartographie des ressources naturelles de la Côte d’Ivoire. Les raisons se résument à doter le pays de données fiables afin de relever les défis. La stratégie Redd+ se peaufine comme étant un outil puissant qui appuie les Ministères de l’Environnement et du Développement Durable et des Eaux et forêts dans le suivi de la déforestation.

Des Avancées notables en Côte d’Ivoire

Marc Daubrey, Spécialiste du climat CP: Climackathon

Marc Daubrey spécialiste du climat a apporté des éclaircissements sur l’état des lieux. Le gouvernent a réglementé le cadre institutionnel de la lutte contre les changements climatiques en se dotant d’une direction de lutte contre celle-ci. Elle déploie plusieurs stratégies pour contrer la menace. Notamment l’élaboration d’une loi en ce moment sur la thématique.

Marc Daubrey précise aussi que beaucoup reste à faire. Il suggère une commission nationale rattachée à la primature ainsi qu’un fonds dédié à la lutte contre le réchauffement climatique. Il a ajouté l’utilisation des Tics comme outil d’alerte précoce pour suivre les phénomènes.

 »S’adapter, Atténuer, quelles solutions? »

Le 28 Septembre 2018,  ce thème a été l’objet d’un panel très enrichissant. Six panélistes d’horizons divers ont débattu sur l’avenir de la planète. Il s’agit de Jean Paul Lorng, Directeur du Département Cultures Annuelles et Ressources Animales du Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), Nesmon de Laure, journaliste et vice-présidente de Media for change, Dr Dje Kouakou Bernard de la Sodexam, Andy Costa , président de My dream for Africa, Romuald Vaudry, forestier, et Kouassi Edouard Ingénieur en environnement.

Au cours des échanges de pertinentes résolutions ont été formulées. Pour Dr Kouakou le climat c’est notre vie, il prend en compte plusieurs secteurs à savoir l’eau, l’air, les sols qui sont en interdépendance. Quand à Andy Costa, la vie se résume à un vélo. Si tu ne pédales pas tu ne peux pas avancer. Il s’appuie aussi sur les étudiants à qui il veut inculquer cette notion du vélo. Ceux-ci futurs cadres du pays pourront imposer leurs visions qui va sans doute réduire les gaz à effet de serre.

Si les médias ivoiriens militent pour la sauvegarde de l’environnement, Media for change occupe une place prépondérante. Nesmon De laure a relaté des actions éco citoyennes menées par son staff à l’intérieur du pays. Cet exemple de proximité s’il s’est amplifié dans les médias , le changement sera une réalité.

Les participants au Climackaton ont aussi apporté des solutions pour enrichir le débat. Ils appellent à un leadership fort des dirigeants pour influencer les décisions. Mais aussi une oreille attentive de la société civile, c’est l’un des objectifs primordiaux de l’AFD.

Rideau sur la 2ème édition.

En route pour la 3ème édition.


Le Climachakton 2018 se penche sur les solutions idoines pour atténuer le réchauffement climatique en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire s’est engagée à réduire de 28% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Cette ambition capitale est appropriée par tous les acteurs œuvrant sur son territoire et au delà de ses frontières. En marge de la Semaine du Climat dénommée  »New York Climate Week (24-30 Septembre), l’Agence Française de Développement (AFD) va mobiliser à Abidjan plus de 300 communicants (journalistes, influenceurs, éco citoyens) spécialistes du climat à l’occasion de la 2ème édition du Climachakton.

A cet effet deux jours sont consacrés (27 et 28 septembre) pour contribuer et débattre en vue d’apporter des solutions pertinentes pour sauver la planète. La journée du 27 Septembre 2018 sera de tout repos sur la plate en forme en ligne  (www.climackathon.org) . Les productions et contributions seront publiées. Ouvertes à tous , des témoignages, reportages, opinions, solutions ou initiatives en faveur du climat seront relayés sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Climackathon.

Pour cette deuxième initiative l’AFD a opté pour thème : « La Côte d’Ivoire face aux changements climatiques, Etat des lieux et solutions ». 

Quelle est la situation actuelle en Côte d’Ivoire ? Qui fait quoi pour contrer ou atténuer les effets du changement climatique ? . Ce thème suscite plusieurs interrogations, des réflexions, des bilans… Les réponses seront données la journée du vendredi 28 Septembre 2018 au cours d’une conférence ainsi que des panels avec d’éminents sommités du climat.

Pour rappel en 2017, la première édition du Climackathon a réuni 200 acteurs des médias et organisations de lutte contre le réchauffement climatique.

Partenaire de la Côte d’Ivoire depuis 1949, l’AFD accompagne les transitions du pays et les programmes mis en œuvre par l’État ivoirien pour une croissance durable et inclusive. Ce qui inclue conformément à ses engagements, une totale « éco-implication ». Depuis 2012, son soutien s’inscrit principalement dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D). D’autres outils sont déployés : subventions, prêts à l’Etat et aux entreprises publiques, garanties aux banques, assistance technique et dialogue stratégique. Actions auxquelles s’ajoutent celles de Proparco, filiale de l’AFD dédiée au financement du secteur privé. Au total, l’AFD a engagé près de 2,8 milliards d’euros depuis 2011.