La répression des étudiants se transforme en un champ de vol et de saccages.

image pour la libération des étudiants

Sharing is caring!

En Côte d’Ivoire, depuis des décennies , les étudiants s ‘en sortent très peu lors des marches de protestation ou des grèves de revendication.  Je suis dans le désarroi lorsque j’apprends que des étudiants en train de manifester contre les frais d’inscriptions supplémentaires dans les lycées et collèges sont bastonnés,volés,arrêtés et emprisonnés.

Selon nos confrères d’Afrikipresse, le mercredi 13 septembre n’a pas été tendre pour les futurs cadres de ce pays. Des policiers, formés selon les règles de la discipline, la franchise, l’honnêteté pillent les chambres des pauvres apprenants. Ordinateurs, téléphones portables, et bien d’autres objets emportés. Mais aucun mot des responsables du ministère de l’intérieur.

http://www.afrikipresse.fr/societe/des-etudiants-ivoiriens-sous-le-choc-apres-l-intervention-de-la-police-national-kennedy-accuse

Ah donc les policiers sont des voleurs!

Pire, parmi les victimes certains ne se sont pas signalées dans la marché initiée par la FESCI (Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire contre les frais supplémentaires d’inscriptions. Pourtant leurs chambres en cité universitaire ont été visitées par ces quidams. J »ai mal pour un pays qui aspire à l’émergence et qui veut éteindre ses étudiants. Plusieurs moyens sont utilisés afin que les douleurs les plus fortes remontent jusque dans le cerveau . Le scandale que cela va occasionner. Les très chers dirigeants de ce pays traiteront les étudiants de barbares pour les clouer sur la croix de l’inconscience. Tout ceci pour retarder l’évolution de l’université ivoirienne. Les étudiants ont provoqué la première guerre mondiale en 1914. S’ils sont blessés dans leur peau. La cicatrice disparaît lentement.

 

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *