Le Climackathon 2018 a dévoilé les efforts de la Côte d’Ivoire dans la lutte contre les changements climatiques tout en laissant d’énormes solutions pour d’autres défis

photo de famille des panélistes CP: Climackathon

Sharing is caring!


les panélistes en plein débat CP: Climackathon

Les effets du changement climatique ne laissent personne indifférent. A cet effet, l’Agence Française de Développement (AFD) a organisé la 2ème édition du Climackathon les 27 et 28 septembre 2018. Retour sur les activités.

Tout est parti de la plateforme en ligne www.climackathon.org sur laquelle plusieurs communicants, spécialistes, éco citoyens et bien d’autres acteurs ont contribué sur divers sujets concernant les changements climatiques. Pour cette édition les réflexions ont tourné autour du thème : La Côte d’Ivoire face aux changements climatiques: Etat des lieux et Solutions ».

Que nous dit l’AFD dans son apport sur la thématique

Emmanuel Deboise Directeur AFD Côte d’Ivoire CP: Climackathon

Organisateur principal de ce merveilleux projet, L’AFD est très bien impliqué dans la préservation d’un environnement sain. Selon Emmanuel Deboise ,Directeur de l’ AFD Abidjan, les financements de l’institution financière française visent à renforcer la stratégie bas carbone. Les pays partenaires à l’AFD peuvent bien témoigner de ce fait. Au titre de l’année 2017. L’ AFD a déployé 5 milliards  de FCFA pour sa stratégie climat. Les initiatives se perçoivent dans les énergies renouvelables, transports urbains collectifs, préservation de la biodiversité etc.

La Côte d’Ivoire n’affirmera pas de si tôt qu’elle est mal logée au niveau des aides financières de l’Agence Française de Développement. C’est le C2D qui fait sa force. Les 5 ans ont été célébrés récemment. Carole Piquet, chargé de programme a égrené un certain nombre d’actions en lien avec le climat. Les ressources du C2D (Contrat de Désendettement et de Développement) servent à des projets de préservation des aires protégées en Cote d’Ivoire. Il faut citer le Parc d’Assagny, le parc du mont Sangbé. Et ce par le biais de la fondation des parcs et réserves qui oeuvre en étroite collaboration avec l’AFD. Le C2D a financé également une cartographie des ressources naturelles de la Côte d’Ivoire. Les raisons se résument à doter le pays de données fiables afin de relever les défis. La stratégie Redd+ se peaufine comme étant un outil puissant qui appuie les Ministères de l’Environnement et du Développement Durable et des Eaux et forêts dans le suivi de la déforestation.

Des Avancées notables en Côte d’Ivoire

Marc Daubrey, Spécialiste du climat CP: Climackathon

Marc Daubrey spécialiste du climat a apporté des éclaircissements sur l’état des lieux. Le gouvernent a réglementé le cadre institutionnel de la lutte contre les changements climatiques en se dotant d’une direction de lutte contre celle-ci. Elle déploie plusieurs stratégies pour contrer la menace. Notamment l’élaboration d’une loi en ce moment sur la thématique.

Marc Daubrey précise aussi que beaucoup reste à faire. Il suggère une commission nationale rattachée à la primature ainsi qu’un fonds dédié à la lutte contre le réchauffement climatique. Il a ajouté l’utilisation des Tics comme outil d’alerte précoce pour suivre les phénomènes.

 »S’adapter, Atténuer, quelles solutions? »

Le 28 Septembre 2018,  ce thème a été l’objet d’un panel très enrichissant. Six panélistes d’horizons divers ont débattu sur l’avenir de la planète. Il s’agit de Jean Paul Lorng, Directeur du Département Cultures Annuelles et Ressources Animales du Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), Nesmon de Laure, journaliste et vice-présidente de Media for change, Dr Dje Kouakou Bernard de la Sodexam, Andy Costa , président de My dream for Africa, Romuald Vaudry, forestier, et Kouassi Edouard Ingénieur en environnement.

Au cours des échanges de pertinentes résolutions ont été formulées. Pour Dr Kouakou le climat c’est notre vie, il prend en compte plusieurs secteurs à savoir l’eau, l’air, les sols qui sont en interdépendance. Quand à Andy Costa, la vie se résume à un vélo. Si tu ne pédales pas tu ne peux pas avancer. Il s’appuie aussi sur les étudiants à qui il veut inculquer cette notion du vélo. Ceux-ci futurs cadres du pays pourront imposer leurs visions qui va sans doute réduire les gaz à effet de serre.

Si les médias ivoiriens militent pour la sauvegarde de l’environnement, Media for change occupe une place prépondérante. Nesmon De laure a relaté des actions éco citoyennes menées par son staff à l’intérieur du pays. Cet exemple de proximité s’il s’est amplifié dans les médias , le changement sera une réalité.

Les participants au Climackaton ont aussi apporté des solutions pour enrichir le débat. Ils appellent à un leadership fort des dirigeants pour influencer les décisions. Mais aussi une oreille attentive de la société civile, c’est l’un des objectifs primordiaux de l’AFD.

Rideau sur la 2ème édition.

En route pour la 3ème édition.

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *